La justice a décidé dans l’affaire « Jarguel vs. Sune »

Plus tôt cette année – en mars 2009 – deux joueurs se sont engagés dans une âpre bataille juridique qui aurait dû décider qui avait été le « vrai gagnant » d’un gros jackpot. Finalement, la décision du juge n’a favorisé aucune des parties, le gain allant être partagé par Marie-Hélène Jarguel et Francis Sune, les deux personnes impliquées dans l’affaire.

Quelle est l’origine de ce scandale? Marie-Hélène Jarguel a été la personne qui a placé l’argent dans la machine à sous gagnante. Toutefois, celui qui a tiré le levier de l’appareil a été Francis Sune, son ami qui l’accompagnait souvent au casino, en tant que « porte-bonheur ». Cela a créé de vives controverses entre les deux « amis », qui voulaient s’arroger chacun le gain entier.

Marie-Hélène Jarguel a estimé que, puisque c’était elle qui avait payé  la possibilité de gagner, le jackpot devrait être le sien en totalité. Par contre, Francis Sune a considéré que son rôle avait été essentiel et a jugé qu’il devrait avoir droit à une partie du gain.

La décision dans l’affaire a été arrêtée par le tribunal de Montpellier. Le 15 décembre, le tribunal a statué en faveur des deux parties: Jarguel pourra conserver 80% des 2,91 millions de dollars du jackpot et les autres 20% iront à Sune.

L’affaire fera jurisprudence dans le droit français, car aucune juridiction de France n’a arrêté jusqu’à présent dans un cas similaire. Compte tenu de cet aspect,la décision du tribunal de Montpellier a été très judicieuse.

La bataille juridique a pris fin et les deux gagnants pourront se consacrer à bien dépenser ou investir l’argent gagné. Aucun d’eux n’a fait de déclarations sur le résultat de l’action en justice ou sur leurs projets liés aux gains.