Patti Hart prend les rênes d’IGT

International Game Technology, l’un des plus réputés fournisseurs de machines à sous et de systèmes de contrôle des jeux, vient d’élire un autre président à la direction de la compagne. Le changement s’est passé ce mardi, quand Patti Hart, membre du conseil d’administration, a été nommée en tant que président et CEO d’IGT, remplaçant TJ Matthews.

Hart est membre du Conseil d’administration de la compagne depuis le mois de juin 2006. Son prédécesseur, TJ Matthews a officiellement démissionné de son poste de président et CEo, mais continuera à être le président du Conseil d’administration.

L’opération est à présent soumise aux approbations réglementaires et Hart prendra les rênes de la compagne au jour de 1er avril.

« Même si l’industrie se confronte à une période économique difficile, je suis impatiente de prendre mes fonctions de chef de la direction et d’aider IGT maintenir sa position comme innovateur de l’industrie », a commenté Hart dans une déclaration.

Son devancier, M. Matthews, a eu des paroles élogieuses à l’endroit de celle qui le remplacera: « Dans Patti, le comité de la direction a vu une combinaison unique d’expertise dans le domaine du management exécutif et de la bonne connaissance de l’IGT à travers ses années de service dans notre Conseil ».

Hart est maintenant directeur de Korn / Ferry International Inc. et Lin TV Corporation. Elle a occupé des postes de direction au sein de Pinnacle Systems, Excite @ Home, Telocity Inc. et Sprint Corporation.

Comme beaucoup de sociétés dans l’industrie du jeu, IGT a souffert de la baisse des revenus et des gains. Dans le premier trimestre de 2009, IGT a vu se profits diminuer de 42% par rapport de l’année passée, et ses recettes ont baissé de 7%.

Les analystes de l’industrie ont montré que la société a subi de plein fouet le choc économique de 2008, quand les casinos n’ont plus investi dans de nouveaux équipements. Ainsi, le prix des actions de la compagne a baissé l’année dernière avec plus de 80% à la Bourse de New York. Au cours de la même année, IGT a eu plusieurs initiatives visant à réduire les coûts annuels de 100 millions de dollars. La compagne a réduit aussi ses effectifs et a réduit les coûts dans de nombreux départements.

Major Millions a offert un jackpot de 852,000 euros!

Le 4 Mars 2009, Karola H est entrée dans l’histoire du groupe Fortune Lounge, en décrochant le plus gros jackpot progressif jamais touché sur l’un des casinos du groupe. Jouant sur le site du casino Royal Vegas, Karola s’est vue partir avec un énorme prix de 851,348.19 euros, gagné à l’aide de Major Millions, une machine à sous vidéo à 5 rouleaux.

En tant que chef de file dans le marché des casinos en ligne, Royal Vegas Online Casino propose aux joueurs un riche choix de jeux et, à travers son répertoire de machines à sous, les joueurs ont ont la chance de bénéficier de gros paiements, par un simple tournoiement des rouleaux. Et, ce qui attire le plus aux machines à sous en ligne, est qu’il n’y a pas de connaissances préalables ou d’autres compétences requises pour jouir de gains élevés. Il s’agit tout simplement de la chance! Karola H. a démontré que les gros gains ne sont pas seulement un rêve. Donc, pourquoi ne pas essayer?

« Call of Duty », dans les casinos de Cryptologic

La compétition entre les deux compagnes de top qui opèrent sur le marché des logiciels de jeu – Cryptologic et Playtech, est arrivée à une nouvelle étape. Le premier qui a lancé le défi a été Playtech, en signant un accord avec Marvel Entertainment, qui lui permettra d’utiliser les plus populaires super-héros des films Marvel  pour créer de nouvelles et incitantes machines à sous en ligne. Le problème est que, précédemment, suite à un accord pareil avec Marvel, Cryptologic était la seule société à fournir de tels jeux. De toute cette « guerre froide », ceux qui ont à profiter le plus, sont les joueurs. Cryptologic a relevé le gant, répondant au défi de son concurrent par une offre incontournable: une machine à sous qui reproduit le jeu vidéo Call of Duty, dont la popularité a connu des quotas incroyables.

La nouvelle machine à sous « Call of Duty » a 5 rouleaux et 25 lignes de paiement, un multiplicateur de 5 X et propose un paris maximal de 20 $. Call of Duty est un jeu non seulement prenant grâce à son thème, c’est un jeu également très interactif, avec des reprises bonus qui permettent aux joueurs de cibler et tirer dans les ennemis, pour de gros prix. Les graphiques seront familiers à ceux qui ont joué le jeu sur Xbox et PlayStation – il y aura les scènes de guerre et les effets sonores adjacents.

Ainsi, les concepteurs du jeu espèrent bien que les passionnés du Call of Duty s’aventureront dans un casino en ligne tel que InterCasino, pour essayer la nouvelle machine à sous. La mise minimale est de 0,01$, donc, le coût d’un petit essai n’est pas très élevé. Bien sûr, la nouveauté n’est pas disponible pour les joueurs américains, ceux-ci n’ayant pas accès aux casinos gérés par Cryptologic, jusqu’à ce que la législation le permette.

Call of Duty n’est pas seulement une réplique dans la bataille des technologies de pointe, il est juste une autre étape dans le développement de la technologie et influence l’avenir des jeux en ligne.