Y a-t-il une vie secrète des machines à sous?

Les superstitions et l’exaltation sont souvent les partenaires des joueurs. En respectant certaines croyances ou coutumes, les joueurs espèrent attirer la bonne chance de leur côté. Les individus développent même des rituels personnels lorsqu’ils vont au casino pour jouer.

Le quotidien Montreal Gazette relate comment se passe une nuit de jeu de la vie d’une joueuse quelconque:

C’est peu après trois heures et la lune de février sur Montréal battra bientôt son plein. Sylvia Stewart ne l’a pas remarqué, elle ne s’y intéresse pas.

Le centre de son univers est une machine à sous du Casino de Montréal et ses trois rouleaux tournants. Si les diamants s’alignent, cela la transformera dans une gagnante, sinon, elle touchera de nouveau le bouton Play, comme elle l’avait fait maintes fois pendant près de deux heures.

« Je ne savais pas que c’était pleine lune ce soir, mais ça n’a pas d’importance pour moi. Je ne suis pas superstitieuse, » dit la femme.

En échange, Sylvia Stewart croit en la vie secrète des machines à sous. C’est une des raisons pour lesquelles elle n’arrive jamais au casino avant 1 h a.m.

« Elles paient mieux quand c’est silence », dit-elle en hochant la tête vers les rangées de machines à sous sans joueurs autour d’elle.

Certains joueurs prétendent que les machines à sous ont des bras – les leviers latéraux – et qu’elles paient plus si l’on tire ces leviers plutôt que lorsqu’on appuie sur le bouton Play. Stewart ne rejette pas cette croyance, mais elle n’aime pas ce type de machine, elle ne lui a jamais porté chance.

Ces notions sont, bien sûr, de pures aberrations. Les machines à sous sont préprogrammées à payer selon un certain algorithme. Il n’a pas d’importance comment ou quand on y joue. Elles suivent leur programme, rien d’autre.

Mais dans les casinos, l’illusion est une partie essentielle du jeu…

Les symboles wild dans les jeux de machines à sous

Aujourd’hui, il est difficile à imaginer une machine à sous qui n’ait pas de symboles wild. Les symboles wild remplacent d’autres symboles et cela contribue à obtenir des combinaisons gagnantes. Toutefois, les symboles wild ont beaucoup plus de propriétés que de simplement amplifier l’attrait du jeu. Il convient aussi de noter que les symboles wild n’ont pas les mêmes propriétés dans chaque jeu.

Dans la plupart des machines à sous, le symbole wild est le plus important pour le thème du jeu. Il offre des paiements par ligne comme tout autre symbole. D’habitude, le symbole wild ocasionne les plus gros prix.

Dans un bon nombre de jeux, le symbole wild agit comme un multiplicateur. Lorsque ce symbole est utilisé dans une combinaison gagnante, les paiements habituels sont multipliés par le coefficient multiplicateur spécifié. Habituellement, le multiplicateur est fixe et il est indiqué dans le tableau des paiements ou dans les règles du jeu. Des fois, le multiplicateur dépend du nombre de symboles wild utilisés dans la combinaison gagnante. Dans ces cas-là, les paiements peuvent être vraiment très gros.

Les symboles wild empilés (stacked wilds) représentent une catégorie spéciale. Dans ce cas, le symbole wild n’apparaît pas seul sur un rouleau, mais dans de groupes de deux ou trois. Lorsque trois symboles wild apparaissent sur un rouleau, ils l’occupent en intégralité. Cela augmente considérablement le potentiel de paiement, en particulier si on parle du premier rouleau.

Un type spécial et similaire de symbole wild est le symbole wild en expansion. Dans le cas des symboles wild empilés, il y a trois symboles distincts sur le rouleau. Le symbole wild en expansion se développe pour occuper toutes les positions du rouleau. L’effet sur le calcul des paiements est le même, mais l’effet visuel est complètement différent.

Les symboles wild en explosion sont encore une autre catégorie. Après que les rouleaux s’arrêtent, certains symboles sont aléatoirement transformés en symboles wild. Les gains sont ensuite calculés. L’une des premières machines à sous à avoir cette fonctionnalité est Call of Duty de Cryptologic. Dans ce jeu, un soldat apparaît à un moment donné sur les rouleaux et déclenchent une explosion. Après que la fumée se dissipe, le joueur découvrira certains symboles normaux transformés en symboles wild. D’où leur nom. Mais la transformation ne doit pas se passer toujours si violemment. Cela dépend du thème du jeu.

Trouver les « loose slots », éviter les « tight slots »

Pour la plupart des joueurs, une « loose slot » (une machine à sous « lâche ») est défini comme une machine à sous qui paie de l’argent avec une certaine régularité. A l’autre bout du spectre, une « tight slot » (« serré ») est généralement définie comme l’une qui ne débourse pas très souvent.

Dans un casino, les machines à sous « lâches » (loose slots) attirent beaucoup de personnes, donc le casino fait des efforts à placer ces machines dans les zones où elles seront le plus vues:

– Près des postes d’échange d’argent – les casinos veulent que les joueurs qui font la queue pour échanger la monnaie, voient les autres gagner de l’argent aux machines à sous se trouvant à leur proximité. Cela va les motiver à parier et à jouer davantage.

– Sur des carrousels élevés – la raison pour laquelle ces machines sont généralement de cette catégorie est qu’elles sont visibles de presque n’importe quel angle de la salle de jeu.

– Près du snack-bar – les casinos placent souvent leurs meilleures machines dans ces endroits afin de motiver les joueurs à manger vite pour retourner dans la salle de jeu dès que possible.

– Les couloirs connus sous le nom « passerelles » –  les passerelles sont des couloirs que les joueurs doivent parcourir pour se rendre dans une autre salle de machines à sous. Les casinos veulent que les joueurs soient les témoins des fréquents paiements des jackpots. Les gens qui passent par ces voies sont plus susceptibles de se laisser conduire dans la salle principale, où ils sont attendus par les machines « serrées » (tight).

Comme dans le cas des loose slots, il y a aussi des stratégies pour les tight slots. Celles-ci sont toujours situées dans des endroits plus isolés. Chaque casino est différent et chacun change la place de ses machines à sous, de sorte qu’ils lancent des défis à ceux qui cherchent les loose slots.

– Près de l’entrée du casino – dans le passé, les casinos y mettaient quelques-unes des machines les plus payantes, pour attirer les joueurs dans la salle principale, où il y avait les tight slots. Ce plan n’a pas fonctionné, car les clients ont commencé à jouer à l’entrée et sont restés à l’entrée. Ils ne s’aventuraient plus loin à l’intérieur parce qu’ils remportaient assez d’argent là où ils étaient.

– A proximité des zones des paris sportifs et hippiques – Les casinos ne veulent pas que leurs parieurs sportifs soient distraits par le bruit provenant des machines à sous. Ces clients dépensent beaucoup avec leurs paris, mais sont moins susceptibles de jouer aux machines à sous – par conséquent, y placer une machine à sous qui paie gros serait l’équivalent d’un gaspillage et pourrait déterminer les parieurs à quitter la salle de paris sportifs.

– Près des files d’attente aux spectacles ou aux billets – Les gens faisant la queue pour voir un spectacle ou pour acheter des billets n’ont pas le temps de s’arrêter à jouer.

– Aux alentours des tables de jeu – Les machines à sous qui sont près des tables de jeu sont presque toujours de la catégorie des « tight slots ». Les amateurs de jeux de tables ne sont généralement pas des fans des machines à sous.

Les machines à sous modernes et leur caractère aléatoire

Le hasard joue le rôle principal dans les jeux de machines à sous. A trois ou à cinq lignes payantes, mécaniques ou électroniques, la clé de paiement pour une machine à sous est le caractère aléatoire des tours et des images qui surgissent. Le principe de l’aléatoire est le même aujourd’hui qu’à l’époque où Charles Fey a créé la première machine à sous « Liberty Bell », en 1895.

Bien sûr, la plus grande différence est que les machines à sous sont maintenant contrôlées par un microprocesseur au lieu des roues mécaniques. Dans le cas des machines à sous mécaniques, les chances de gagner se basaient sur la probabilité déterminée par le nombre et la fréquence des symboles sur chaque rouleau. Les machines à sous contrôlées électroniquement sont vraiment aléatoires.

Les premières machines à sous ont été actionnées mécaniquement. « Liberty Bell » a offert son plus gros jackpot lorsque trois photos de la cloche se sont alignées. Inutile de dire, sur chaque rouleau, il y avait moins de photos de la cloche que n’importe quel autre symbole. Mais ces appareils pouvaient être détraquées ou fixées de manière à modifier les probabilités.

La génération ultérieure a été celle des machines à sous électro-mécaniques, combinant les moteurs électriques et les roues mécaniques. Cela les a rendues plus fiables et plus contrôlables par le casino.

Tout cela a changé en 1984 les premières machines totalement informatisées ont été introduites. Ces machines ne dépendaient plus des probabilités, mais des nombres vraiment aléatoires. Dans les termes inspirés d’un spécialiste, il y avait un Dieu dans la machine – le générateur de nombres aléatoires (RNG). Ce générateur avait pris le contrôle et il était devenu impossible de prédire les résultats ou de casser le mécanisme.

Comment fonctionne-t-il, ce nouveau mécanisme? A l’intérieur de chaque machine à sous il y a un microprocesseur avec un générateur de nombres aléatoires qui produit constamment des suites de numéros, même quand il n’y a aucun joueur à la machine. Chacune de ces séries de numéros correspond aux symboles sur les rouleaux. Chaque symbole a son propre numéro.

Dès qu’un joueur place les pièces dans une machine et tire la manche (ou appuie simplement sur le bouton), la suite de numéros générés à ce moment-là est capturée et transférée aux rouleaux. Le tournoiement des rouleaux n’influence pas le résultat. Le logiciel est celui qui contrôle le résultat et le pourcentage du paiement et qui maintient l’avantage de la maison sans déviations.

L’emplacement des machines à sous dans le casino

L’un des plus anciens et plus connus mythes dans l’industrie des casinos, est celui selon lequel les machines à sous qui offrent les plus gros prix sont toujours placées près de l’entrée au casino. Même les joueurs expérimentés souscrivent à cette croyance. Malheureusement, ce n’est tout simplement pas vrai, nous disent les spécialistes.

L’idée derrière le mythe semble raisonnable. Le casino veut stimuler l’intérêt pour ces jeux, ce sont les plus rentables de la salle. Dans un casino, il y a beaucoup plus de machines à sous que n’importe quel autre jeu et le propriétaire d’un casino aimerait voir tout le monde jouer aux machines à sous, alors pourquoi ne les placeraient-ils là où les gens seraient les plus tentés de jouer?

La principale raison en est que de telles pratiques sont probablement interdites par la commission qui autorise le casino. Les lois régissant les machines à sous réglementent strictement les paiements des machines et, par conséquent, le casino n’est pas autorisé à bricoler les paiements de sorte que certaines machines deviennent plus faciles à battre que d’autres.

Mais il y a d’autres experts qui disent exactement le contraire. Les casinos installent ces machines à sous pas près de l’entrée au casino, mais là où il y a beaucoup de trafic, par exemple à proximité des changeurs de monnaie, des passages pour les joueurs ou sur des plateformes plus élevées, où elles sont plus visibles.

Il y a toute une histoire, de savoir où trouver les appareils « juteux » et comment éviter les plus parcimonieux. Dans ce cas, dit-on, évitez les machines près de l’entrée, celles près des guichets de paris sportifs et les tables de jeu. Dans ces endroits, la maison ne veut pas que les clients soient distraits par les machines à sous.

S’il est vrai que les paiements sont strictement contrôlés par les commissions de jeu, la confusion au sujet de l’emplacement des machines à sous peut avoir à faire avec la fréquence. Il s’agit de la fréquence à laquelle une machine a payé. La différence est que la machine avec une fréquence de gain inférieure aura de plus gros paiements.

Bally Technologies fait ses débuts sur le marché italien

Bally Technologies, leader dans l’industrie des machines à sous, jeux vidéo et systèmes de jeux basés sur serveur, a annoncé fin avril 2010 un contrat pour la nouvelle vidéo-loterie VLT d’Italie.

Bally a conclu des accords à long terme avec deux des concessionnaires VLT en Italie – HBG Group, pour 2.000 machines et Sisal Slot, pour 1.600 machines. Bally fournira des dispositifs pour le nouveau programme de vidéo-loterie VLT, qui sera mis en place à travers l’Italie, dans les lieux publics. Bally estime commencer la livraison à l’automne 2010.

« Nous sommes très contents de notre partenariat avec Bally Technologies, du portefeuille des jeux VLT de pointe et des systèmes qu’ils fournissent pour le nouveau programme de notre pays », a déclaré Antonio Porsia, directeur général de HBG Group. « L’expérience de Bally à offrir des jeux et des systèmes innovants nous permettra d’offrir à nos clients un autre niveau de divertissement ».

Les accords comprennent à la fois les jeux et les systèmes Bally. Parmi les technologies fournies par Bally en Italie, il y a CMP, une technologie éprouvée qui inclut le suivi des joueurs, les programmes de bonus et promotions et des outils de rapport.

« Nous profiterons de notre expérience dans le domaine des outils de jeu de pointe et de notre position de leader des systèmes de jeu au niveau mondial, pour fournir des jeux, des systèmes et des solutions adaptés au client du nouveau marché VLT d’Italie », a déclaré Gavin Isaacs, directeur général de Bally Technologies.

En parallèle, la société a annoncé un accord de distribution conclu avec Zest Gaming, une société siégeant aussi en Italie. Cet accord vise la commercialisation et le maintien de ses systèmes de vidéo-loterie et dispositifs de jeu en Italie. Zest, l’un des plus grands et respectés fournisseurs de technologies de jeu en Europe a établi des relations solides avec les concessionnaires de vidéo-loterie d’Italie et a 15 ans d’expérience dans le domaine des jeux.

Les i-Slots: une nouvelle génération de machines à sous

Les machines à sous vidéo de type i-Slots sont populaires dans tous les casinos du monde, grâce à des atouts indéniables: qualité graphique et sonore élevée, fonctionnalités riches pour l’adaptation des mises, variété des combinaisons gagnantes, grand nombre de jeux bonus et d’autres encore.

L’industrie des casinos en ligne ne cessera de lancer de nouvelles machines à sous vidéo appelées « interactives ». Les éditeurs de logiciels cherchent à développer davantage leurs machines à sous en offrant aux joueurs de nouvelles fonctionnalités. Les i-Slots de Rival Gaming sont l’une des innovations interactives de la société. Il s’agit d’une étape avancée du développement des machines vidéo.

Les casinos en ligne ont actuellement deux types principaux d’i-Slots. Ceux-ci sont basés sur des machines à sous vidéo habituelles avec des fonctionnalités standard – avec des bonus « wild » ou des bonus « spread ».

La différence entre le premier type d’i-Slots et les machines à sous habituelles est le jeu bonus. Aux machines à sous vidéo, le jeu bonus est seulement un jeu de devinette, tandis qu’aux machines à sous interactives, vos gains aux jeux bonus dépendent aussi de vos compétences. Par exemple, dans « Hole in Won », un jeu où l’on doit jouer au golf, on doit établir la direction et la force du coup et on doit marquer avec le moins de coups, en évitant les obstacles du terrain. Moins vos coups sont nombreux, plus vos gains sont élevés.

Un autre type d’i-Slots déploie devant les yeux des joueurs toute une histoire. Prenons, par exemple, « Bank Heist » (L’arnaque de la banque). Le premier tour – « Le plan » est une machine à sous vidéo habituelle où l’on doit rassembler trois symboles « spread » d’une mitrailleuse. Ce tour est suivi d’un jeu bonus avec deux fins possibles – soit on trouve la clé pour entrer dans la banque, soit l’alarme est déclenchée et on doit s’enfuir. Démarre alors le deuxième tour « In bank » (Dans la banque) ou « Breakout » (L’évasion). Dans chacun de ces tours, on se trouve de nouveau devant une nouvelle machine à sous vidéo, mais avec de symboles et des tables de paiement différentes et aussi des fonctionnalités supplémentaires pour une opération de « chasse ». Un nouveau jeu bonus est activé. Le troisième tour – « Dynamite » propose encore une variante de machine à sous vidéo. Lorsqu’on arrive à la fin du jeu – sortir de la banque avec l’argent ou arrêté par la police – tout recommence.